Glace carbonique au service du médical et de la recherche

Outre ces qualités en matière de nettoyage, la glace carbonique offre de nombreux avantages, notamment dans le milieu médical et la recherche. Voyons ensemble comment la glace carbonique est devenue un atout pour le domaine médical et pour la recherche.

CRYOTECH - Glace carbonique dans le domaine médical et de la recherche

Un véritable agent de maintien en température et de refroidissement

La glace carbonique est utilisée à de multiples reprises dans le domaine médical. Sa qualité première est sa température avoisinant les -80°C. De plus, la glace carbonique se sublime, elle ne fond pas. Cela signifie que lorsque les bâtonnets de carboglace se réchauffent, ils passent de l’état solide à l’état gazeux sans passer par l’état liquide. Cette caractéristique est utile pour les scientifiques qui veulent travailler sans ajout complémentaire d’eau pouvant altérer leurs expériences ou leurs propriétés physiques.
Par conséquent, à quel moment peut-on utiliser la glace carbonique dans le domaine médical ou pharmaceutique ?

La glace sèche va permettre de maintenir des échantillons biologiques et pharmaceutiques au froid lors de transports. En effet, la glace carbonique est parfaite pour conserver les éléments à de basses températures pendant plusieurs heures. Son évaporation est estimée à 10% par tranche de 24h (en fonction des conditions climatiques et de transport). En plus des échantillons, elle peut permettre de conserver des cellules, des tissus et des organes dans les meilleurs conditions !

CRYOTECH - Conservation d'organes et tissus grâce à la glace carbonique

La glace carbonique dans le domaine de la recherche

La glace carbonique est aussi utilisée dans le domaine de la recherche, plus particulièrement en chimie. L’expérience la plus courante est de l’associer à l’acétone, un solvant organique. On obtient alors un composé chimique capable de réduire la température d’une autre solution.

😵 😓 … Pas facile à comprendre tout ça. Essayons d’illustrer ces propos. Les scientifiques ont souvent besoin de refroidir certains liquides. Malheureusement, la technique de la glace hydrique (plus communément appelée glaçon) n’est pas adaptée . En effet, la chimie étant un domaine exigeant, la présence d’eau pourrait altérer les résultats attendus. De plus, les propriétés frigorifiques “des glaçons” sont trop faibles pour refroidir les solutions à de basses température.
La glace carbonique associée à l’acétone permet de répondre à ces problématiques. L’association de ces deux éléments permet d’optimiser les capacités frigorifiques de la glace sèche et ainsi maintenir la solution chimique à température.
En résumé, suivant le principe du bain marie, les scientifiques pourront simplement refroidir à basse température un liquide sans compromettre l’expérience.

CRYOTECH - Laboratoire de recherche glace sèche

À noter que l’utilisation de la glace carbonique dans le domaine médical est réalisée par des médecins ou des spécialistes médicaux. Il ne faut surtout pas utiliser la carboglace tout seul sous risque de s’exposer à de graves brûlures.

Pour toutes autres informations concernant la glace carbonique, vous pouvez nous contacter par téléphone au 05.49.61.51.67 ou via notre formulaire de contact. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux. CRYO’TECH est présent sur Facebook, Twitter, Linkedin et YouTube.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés